Afterwork Jean-Baptiste RUDELLE, créateur de CRITEO

L'AA-ESIEE a l'immense plaisir de vous inviter à un Afterwork qui vous permettra de découvrir le parcours singulier du créateur de CRITEO.

Le parcours du créateur de CRITEO : Jean-Baptiste Rudelle

Jean-Baptiste Rudelle est diplômé de l'école Supélec, à Paris. Il décroche également un master of Science en télécommunications à l'Imperial College de Londres avant de commencer sa carrière dans le secteur technique des télécoms. Il a commencé sa carrière dans diverses sociétés (Enercal puis Philips-Lucent en tant qu'ingénieur, puis consultant chez Roland Berger et Arthur D Little). En parallèle de son activité, il crée sa première société, spécialisée dans le Call-Back, qui ne rencontre pas de succès.
En 1999, il s'associe avec deux anciens collègues de chez Arthur D Little, Jean Charbonnier et Francis Cohen, pour lancer K-Mobiles, plus connue sous le nom commercial Kiwee. Il propose des jeux par SMS, des logos et sonneries. Le succès est immédiat. En 2004, Jean-Baptiste Rudelle revend Kiwee à American Greetings Interactive.
La nouvelle start-up de Jean-Baptiste Rudelle, lancée en 2005, est le fruit d'une rencontre avec deux anciens ingénieurs de Microsoft, Romain Niccoli et Franck Le Ouay. Ensemble, ils conçoivent un service de recommandation de films, puis de produits pour sites marchands, Criteo. En 2008, Jean-Baptiste Rudelle part s'installer en Californie. Après avoir levé 7 millions d'euros, Criteo pivote vers un modèle de "cost-per-click advertising" et décolle. Jean-Baptiste Rudelle a tenu à ce que tous les salariés de Criteo (plus de 1.700 personnes) soient actionnaires de la société.
En 2012 il revient à Paris et intègre des locaux de R&D de 10 000 m², rue Blanche : le plus grand centre de développement européen, après Google Zurich.
Forte de 63,4 millions d'euros levés au cours du temps, la pépite française se lance finalement à l'assaut du Nasdaq fin octobre 2013, et devient l'une des "licornes". C'est la première introduction en bourse sur les marchés américains d'une société française depuis Business Object en ... 1994.
Criteo a fait 19 milliards de dollars de ventes post-clic dans les 12 mois précédant le 30 septembre 2015.

Publications :

  • En 2005, "Vous avez dit progrès ? Pourquoi votre avocat ne peut plus se payer de baby-sitter" ; il y discute les mécanismes de distribution et décrit comment la révolution de l'information est facteur d'inégalités.
  • En 2009, "Bien investir en Publicité sur Internet" co-écrit avec Jérôme Bouteiller.
  • En 2015, "On m'avait dit que c'était impossible" où il prône un capitalisme à visage humain et refuse le "french bashing".

CRITEO

Extrait tiré du site Le Parisien du 24/09/15 :
A la tête de l'une des rares start-ups hexagonales cotée à Wall Street, Jean-Baptiste Rudelle a franchi une à une les "barrières mentales" pour faire de Criteo un emblème de la "French Tech", plaidant pour une "révolution culturelle" chez les entrepreneurs français pour voir émerger plus de "licornes".
Criteo, valorisée à plus de 2 milliards de dollars, est aujourd'hui présente dans 85 pays. Grâce à ses algorithmes de prédiction, elle achète et revend en quelques millisecondes aux annonceurs des emplacements publicitaires sur internet, affichant une croissance à deux chiffres.
Fondée en 2005 avec Franck Le Ouay et Romain Niccoli, Criteo se dirigeait vers un service de recommandation de films de cinéma avant de "pivoter" vers la publicité en ligne, et connaître la consécration le 30 octobre 2013 en entrant au Nasdaq, indice américain des hautes technologies où sont cotées les Google, Apple et autres Amazon.

Inscription et informations

L'afterwork aura lieu mercredi 17 février 2016 à partir de 19h30 au siège de l'Association (Paris 17).
Les débats seront suivis d’un cocktail.
Participation aux frais du cocktail : 10 euros pour les adhérents, 15 euros pour les non-membres.
Les inscriptions se font en ligne.

Actualité: