Afterwork mars 2017 : Un tonomètre conçu à ESIEE Paris utilisé dans la station spatiale internationale

mardi 14 mars 2017, 19h30 : Afterwork : "Un tonomètre conçu à ESIEE Paris utilisé dans la station spatiale internationale"

L'AA-ESIEE a l'immense plaisir de vous inviter à son prochain Afterwork au siège de l'Association. Les débats seront suivis d'un cocktail.

Les travaux menés à ESIEE PARIS avec l'Agence spatiale européenne (ESA – European Space Agency), le MEDES (Institut de Médecine et de Physiologie spatiales), le CNES (Centre National dEtudes Spatiales) et
l'INSERM concernent l'étude des modifications physiologiques du corps humain en apesanteur, en particulier l'analyse du vieillissement artériel par l'intermédiaire de la mesure de l'onde de pouls avec un
tonomètre développé dans les salles blanches de l'ESIEE PARIS conjointement avec la société BODYCAP.

Ce capteur utilise une technologie de film mince piézoélectrique susceptible de mesurer de très faibles déformations ou pressions dans la station spatiale internationale (ISS). Ce tonomètre fait partie d'un
ensemble plus complet de capteurs de paramètres physiologiques du projet EVERYWEAR de la mission PROXIMA.

Plusieurs enseignants-chercheurs et ingénieurs de l'ESIEE PARIS ont participé à ce travail (Lionel Rousseau, Nadia Madaoui, Gaëlle Lissorgues) ainsi que des étudiants de la filière Biotechnologie et e-santé.

Invervenante : Gaelle LISSORGUES
Gaëlle Lissorgues est actuellement Professeur à l'ESIEE-Paris. Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, elle a obtenu l'Agrégation de Sciences Physiques, option Physique Appliquée en 1993, un
doctorat d'Electronique de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) en 1997, puis l'Habilitation à Diriger les Recherches de l'Université Marne-la-Vallée en octobre 2006.
Depuis 2008, elle a orienté ses activités vers de nouvelles applications des microsystèmes et des micro-technologies autour des biosciences, en particulier les neurosciences, les micro-capteurs chimiques ou
biologiques et l'encapsulation innovante adaptée à ce type de MEMS. Elle est actuellement membre du laboratoire Electronique, Systèmes de Communication et Microsystèmes (ESYCOM),

Elle a publié plus d'une vingtaine d'articles de revues internationales, une cinquantaine d'articles de conférences internationales avec actes, et participé à 6 brevets autour des MEMS en tant que co-inventeur.

Inscription et informations :
Participation aux frais du cocktail : 10€ pour les adhérents, 15€ pour les non-membres.
Les inscriptions se font directement en ligne, vous disposez d’une page dédiée.

Actualité: